Terminus Budapest (Fauves Editions, 2020)

UneCouv Terminus Budapest GRAVURE2

A Sarajevo, à Kaboul, à Budapest, ils travaillent depuis des années pour des organisations internationales. Diplomates, médecins, policiers, logisticiens – ces « internationaux » se sont constitués un groupe baptisé Communauté Internationale, dont l’objectif est de financer, dans le plus grand secret, la reconstruction d’écoles, les actions des opposants ou l’achat d’armes, bien loin des salons feutrés des ambassades et des ministères où se jouent leurs activités officielles.
Alors qu’il intervient ainsi depuis plusieurs années, l’un des membres du groupe découvre que celui-ci a été infiltré…

Livre disponible en librairie et sur les plateformes habituelles. Pour le commander directement chez l’éditeur, cliquez ici

Quand tu iras à Saigon (Editions Michalon, 2019)

Une Couv Saigon

« En quelques secondes, tremblante et en pleurs, tu t’es retrouvée dans nos bras. Nous n’en menions pas large. Émotion, joie, surprise, tout se bousculait. Puis, doucement, tu t’es apaisée et tu as commencé à vraiment nous regarder, à nous dévisager, à nous interroger en silence. Des minutes magiques. Nous t’en avons montré, des photos. Des preuves en image en quelque sorte. Nous t’en avons parlé. Plusieurs fois. Toujours le même récit pour que, petit à petit, cet événement devienne une évidence. En cet instant, tu devenais notre fille et nous devenions tes parents. »

« Quand tu iras à Saigon » est la rencontre émerveillée entre une petite orpheline vietnamienne et ses parents adoptifs. Avec les premiers souvenirs du père naissent les premières interrogations, les premières émotions, qui trouveront leur écho des années plus tard à travers le voyage de la petite fille au Viet Nam, pays qui l’aura vue naître.Le récit intime à deux voix, en deux temps, d’un père dont l’enfant est « né ailleurs ».

Livre disponible en librairie et sur les plateformes habituelles. Pour le commander directement chez l’éditeur, cliquez ici 

« Nema problema », comme elles disent (Fauves Editions, 2017)

Couv Nema problema JPEG-001

Sarajevo au début des années 2000.
Lejla, Amra, Dunja, Zehra, Azra et leurs amies ont vingt-cinq ou trente ans. Pas vieilles donc, mais leur enfance est morte pendant les années de guerre.
Dans les portraits de Sarajéviennes proposés ici, la fiction rejoint souvent la réalité. À travers le parcours de ces femmes, belles et fières, on découvre aussi cette ville de Sarajevo, meurtrie par la folie des hommes et terriblement attachante.

Livre disponible en librairie et sur les plateformes habituelles. Pour le commander directement chez l’éditeur, cliquez ici

Jours tranquilles à l’Est (Riveneuve Editions, 2013)

Couv JT à l'Est

De 1989 à 2000, le monde a changé. Après la chute du Mur de Berlin, des peuples entiers ont dû s’adapter pour survivre. Beaucoup ont cru aux lendemains qui chantent, aux délices de la liberté retrouvée. Puis vint le temps des déconvenues, des désillusions et de la nostalgie, voire de l’Ostalgie. On mesure mal aujourd’hui l’atmosphère de cette décennie particulière. Pendant ces dix années, Marc Capelle, responsable de programmes pour professionnaliser et démocratiser les médias des ex-pays de l’Est, a séjourné et travaillé dans ce que l’on appelait autrefois « l’Autre Europe », mais aussi dans le Caucase, au Vietnam ou sur le continent africain. Il restitue dans ces chroniques la vie quotidienne de ces hommes et femmes de Bucarest, Sofia, Sarajevo ou Hanoi qui devaient se préparer à entrer dans le XXIe siècle.
Aujourd’hui le « bloc de l’Est » a disparu et l’heure est à la mondialisation. L’intégration de la Croatie dans l’Union européenne ne suscite guère d’intérêt et on commémore le centenaire de la Grande Guerre qui a fracassé l’Europe. Dans ce contexte, Jours tranquilles à l’Est invite à revisiter les deux dernières décennies et à réfléchir aux succès et aux errements de la réunification du Vieux Continent.

Livre disponible en librairie et sur les plateformes habituelles. Pour le commander directement chez l’éditeur, cliquez ici